Secourisme: les gestes à faire en cas d’étouffement

Notre Fédération Action Partage Premiers Secours et ses Associations APPS affilées trouvent leurs racines dans les valeurs chrétiennes de partage, de solidarité et de dignité humaine. À ce titre, nous avons pour mission de protéger et de préserver le don précieux qu’est la vie humaine. Notre organisation se spécialise dans les interventions de premiers secours. Dans notre mission de sensibilisation et de partage de nos valeurs, APPS met à la disposition de ses bénévoles et du grand public des formations d’initiation au secourisme, notamment en cas d’étouffement.

Comment réagir ?

L’étouffement est généralement provoqué par un corps étranger coincé dans le larynx ou les bronches. La victime porte ses mains à sa gorge, panique et sa peau rougit. Deux types d’obstruction des voies respiratoires sont constatés : l’obstruction partielle et l’obstruction complète. Si les voies sont partiellement bouchées, la personne en détresse peut tousser, pleurer et parler avec difficulté. Or, si les voies sont complètement obstruées, il lui est impossible de respirer, de parler, et ses lèvres et gencives deviennent bleues. Il faut alors désobstruer les voies rapidement à travers les gestes de base avant l’arrivée des secours.

Pour la technique des claques dans le dos, positionnez-vous sur le côté, un peu en arrière de la personne en détresse respiratoire. Faites-la pencher en avant en soutenant son thorax pour que le corps étranger ne s’enfonce pas dans les voies respiratoires. Tapez au moins 5 fois dans le dos de la victime avec l’autre main entre les omoplates, et continuez jusqu’à ce que l’obstacle se déloge. Vous pouvez arrêter lorsque la victime reprend sa respiration. Si cette technique ne fonctionne pas, appliquez la méthode de compression abdominale.

Vous devez vous tenir derrière la victime en plaçant vos bras autour de sa taille et une jambe entre les siennes pour l’empêcher de tomber. L’un de vos poings doit être placé au-dessus du nombril et maintenez-le en place avec l’autre main. En gardant les coudes écartés, enfoncez cinq fois votre poing et vers le haut d’un geste sec. Alternez cinq claques dans le dos et cinq poussées abdominales si la victime continue de s’étouffer.

Si la personne perd conscience, vous devez l’allonger délicatement au sol et pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire après avoir alerté les secours. Pour ce faire, vous devez vous mettre à genou à côté de la victime et empiler vos mains sur son sternum, comme pour la compression abdominale. Poussez vos mains d’un coup sec vers le bas en laissant remonter et continuez jusqu’à ce que les voies respiratoires soient désobstruées.

IPS, formation indispensable

L’Association APPS place au cœur de ses objectifs la Prévention et Secours civique. Nous mettons nos compétences et nos ressources au service d’autrui au travers de nos missions d’intérêt général pour le bien-être et de la sécurité collective. Souvent amené à intervenir en milieu périlleux, notre groupe doit s’assurer de la formation préalable de nos bénévoles avant de leur confier une mission. Par conséquent, Action Partage Premiers Secours propose au grand public et aux adhérents des stages d’initiation aux premiers secours, dirigés par des formateurs qualifiés et expérimentés. Cette formation IPS est essentielle pour améliorer les capacités de secourisme de chacun, ainsi de les préparer à faire face aux situations d’urgence et de détresse physique avant l’arrivée des secours. L’IPS permet également de sensibiliser les adhérents à la prise en main de l’urgence cardiaque et de l’accident vasculaire. Aussi, notre programme comprend la protection de la personne en détresse, l’alerte, et l’initiation aux gestes de base de secourisme et l’utilisation du défibrillateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.